Hubert Tanguay-Labrosse, chef d'orchestre et directeur musical

Lauréat du Grand Prix Standard Life du Concours OSM, édition 2009, Hubert Tanguay-Labrosse a commencé l’apprentissage de la musique par le biais des programmes à vocation musicale des écoles Le Plateau et Joseph-François-Perreault. Diplômé de la Juilliard School (clarinette, classe de Charles Neidich) et du Conservatoire de musique de Montréal (direction, classe de Raffi Armenian), il s’est produit ces dernières années à titre de soliste au sein de nombreux ensembles canadiens, au nombre desquels on peut compter les Orchestres symphoniques de Montréal, de Sherbrooke, de Longueuil et de Terre-Neuve. On a également pu l’entendre sur les ondes de la Société Radio-Canada.

 

En 2013, avec ses collègues et amis, Hubert Tanguay-Labrosse a fondé BOP, une compagnie de production vouée à la présentation de ballets, d’opéras et de pantomimes dont il assure la codirection artistique et la direction musicale. Depuis 2015, il est également directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke et de l’Orchestre symphonique des jeunes de Joliette, fonctions qui s’ajoutent à celles de chef de chœur au Camp musical Père-Lindsay, poste qu’il occupe depuis cinq ans.

 

Catherine Leroux, pianiste

Catherine Leroux a commencé ses études de piano avec Mme Thérèse Gingras.

Elle a participé plusieurs fois au  Concours Inter-élèves de Vincent D’Indy, et aux Concours de musique du Canada dont elle fut lauréate à de nombreuses reprises.

 

Après ses études collégiales au Cégep Vincent D’Indy, elle entreprend un

Baccalauréat en interprétation à l’Université de Montréal avec Natalie Pépin avec laquelle elle complétera également une maîtrise en interprétation.

 

Elle poursuit sa formation à Graz (Autriche) en piano et musique de chambre avec Sebastian  Benda et M. Ableitner et au Québec avec Marc Durand, Jacynthe Couture et Claude Hellfer.

 

Catherine Leroux est souvent sollicitée comme accompagnatrice aux  Concours de Musique du Canada, Festival des harmonies de Victoriaville et Sherbrooke, Concours Inter-collégial. Elle a accompagné également plusieurs chœurs et a fait partie de l’Orchestre de Longueuil.

 

On l’a entendu dans différentes Maisons de la Culture et sur les ondes de Radio-Canada. Elle participe à plusieurs tournées au Québec avec la SMCQ — volet Jeunesse. Catherine Leroux se produit régulièrement avec plusieurs instrumentistes.

 

Catherine Leroux est reconnue pour ses talents de pédagogue et de juge. Elle a accompagné les étudiants au collège Notre-Dame, au Cegep Vincent d’Indy, à l’Université de Montréal, au Camp musical Père Lindsay,au camp musical des Laurentides et au Domaine Forget. Elle enseigne présentement au Cegep Marie-Victorin où elle est directrice musicale de l’opéra, professeure de piano et accompagnatrice.

 

 

Native du Saguenay, Renée Lapointe détient deux maîtrises, une en interprétation (chant) et une autre en didactique instrumentale. Elle a reçu le Prix Raoul-Jobin en 1990 et, dans le cadre des Prix d’excellence de la culture en 1993, le Prix de scène, tous deux accordés par la Fondation de l’Opéra de Québec.

 

 Outre ses prestations remarquées au récital et à l’oratorio tant au pays qu’à l’étranger, Renée Lapointe a chanté entre autres les rôles de CARMEN et de MERCÉDES dans Carmen de Bizet, de MÉLISANDE dans Pelléas et Mélisande de Debussy, de BRADAMANTE dans Alcina de Händel, d’HERMIA dans le Songe d’une nuit d’été de Britten, d’ORESTE dans la Belle Hélène, d’Offenbach, PAULINE dans La Dame de pique de Tchaïkovski et de GIANNETTA dans L’Elisir d’amore de Donizetti.

 

 Menant une carrière active de soliste, Renée Lapointe a chanté sous la direction de chefs aussi prestigieux que Eduardo Mata, Kent Nagano, Bernard Labadie, Hervé Niquet, Charles Dutoit, Yoav Talmi, etc. Elle s’est également produite avec l’Orchestre Mondial des Jeunesses musicales, le Quatuor Alcan, l’Ensemble Arion, la NEF, le Studio de Musique ancienne de Montréal (SMAM), l’Ensemble Anonymus, I Musici de Montréal, Quartango, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Québec et Les Violons du Roy.

 En 2001, Mme Lapointe a effectué une tournée au Pays-Bas, tenant le rôle principal de ROSA dans le drame musical Leitmotiv, en collaboration avec le Théâtre des Deux Mondes. En 2004, elle chante le rôle de Sadia lors de la création de la version symphonique de l’opéra-rock Starmania de Michel Berger et Luc Plamondon, avec l’Orchestre symphonique Montréal. Cette production a été reprise en 2005 à Paris et à Québec.

 

 

 Artiste recherchée pour sa voix chaude et souple, sa présence charismatique et sa polyvalence, elle est régulièrement invitée à de grands événements musicaux, tels que le Festival de Wallonie (Belgique), le Festival de Loches (France) et le Festival international de Lanaudière (Québec).

 

Depuis 2007, madame Lapointe enseigne le chant au Conservatoire de musique de Gatineau. Elle enseigne  aussi durant l'étė au Camp musical des Laurentides.

 

 

Sébastien Deshaies, guitariste

Depuis ses débuts dans le domaine musical, Sébastien Deshaies se voit décerner plusieurs distinctions. En juin 1997, il remporte le premier prix dans sa catégorie à la Finale Nationale du Concours de Musique du Canada. En avril 1998, il reçoit le Prix d'expression musicale au collège de Sherbrooke et en avril 1999, il devient le lauréat du concours Guitare-Drummond. À deux reprises, il donne un concert pour la section de Trois-Rivières des Jeunesses Musicales du Canada. Lauréat en 2005 et 2013 des Grands Prix Culturels de Trois-Rivières dans la catégorie Arts de la scène Louis-Philippe Poisson. En 2014, il reçoit le Prix Arts-Excellence dans la catégorie Spectacle de l’année de Culture Mauricie.

 

En 2010 paraît son disque solo « OEuvres pour guitare seule/Works for solo guitar » et par la suite il apporte sa collaboration à l’enregistrement de plus de 12 autres albums.

En novembre 2011, il est invité à se produire comme soliste avec l’OSTR (Orchestre symphonique de Trois-Rivières) sous la direction de la chef d’orchestre néo-zélandaise Gemma New pour l’interprétation de deux concertos, Concerto pour guitare et orchestre à cordes, opus 56 de Jacques Hétu et le Concerto d’Aranjuez pour guitare et orchestre de Joaquin Rodrigo. Au cours des dernières années, il a aussi donné des concerts avec d’autres guitaristes de renommée internationale dont Marcos Vinicius d’Italie, Hilary Field des États-Unis et Alberto Cumplido du Chili.

 

En mars 2013, Sébastien Deshaies devient le tout premier guitariste canadien à participer à la 24e édition du Festival International de Guitare ICPNA de Lima au Pérou.

En octobre 2015, il reçoit une invitation pour une tournée de concerts dans le cadre du festival ENTRECUERDAS au Chili.

 

Sébastien Deshaies se produit régulièrement dans sa région ainsi qu’à travers la province de Québec. En plus du Pérou et du Chili, il a également eu l’occasion de se produire aux États-Unis, en France et au Mexique.

Francine Dufour, violoniste

En 1988, madame Francine Dufour obtient un Premier Prix en violon au concours de fin d’études du Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Elle était alors élève de M. Helmut Lipsky. La même année, elle termine son baccalauréat en enseignement de la musique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Par la suite, elle se perfectionne auprès de Messieurs Jean-François Rivest et Richard Roberts. Elle participe également à une session de formation en direction d’orchestre avec M. Jacques Lacombe.

 

Francine Dufour est présentement violon solo des deuxièmes violons de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, formation dont elle fait partie depuis 1986. Elle agit régulièrement à titre de violon solo avec différents ensembles de la région de Trois-Rivières (Vocalys, Petits chanteurs de Trois-Rivières et de la Maîtrise du Cap). Reconnue pour son jeu très sensible et musical, Francine Dufour se produit également comme chambriste entre autres avec Jacques Lacombe, Raymond Perrin et plusieurs chanteurs et chanteuses lyriques (entre autres : Marielle Fortier-Landry, Jacques-Olivier Chartier, Olivier Laquerre, Marc Hervieux et Christian Bouchard). Comme soliste, elle s’est produite à quelques reprises avec l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières. Versatile, madame Dufour a également joué en spectacle et/ou en studio d’enregistrement avec des artistes populaires reconnus (Linda Lemay, Claude Gauthier, Fabiola Toupin, Julie Massicotte et Manon Brunet). Elle forme un duo avec sa fille Catherine Laurin depuis de nombreuses années, et fait partie de l’ensemble Catherine Laurin Jazz Quintet avec Daniel Quirion, Sébastien Saliceti et Eric Charland.

 

Pédagogiquement impliquée, Francine Dufour est présente dans chacune des sphères d’enseignement, allant du primaire à l’universitaire. C’est en 1994 que sa carrière de professeure l’a ramené au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Elle y est présentement titulaire d’une classe de violon et dirige le Grand Ensemble à cordes. Elle enseigne également à l’école de musique Jacques-Hétu depuis sa création. En plus de ses tâches d’enseignement, elle agit à l’occasion à titre de juge lors de concours.

 

Myriam Bernard, pianiste

Détentrice d'un Doctorat en interprétation pianistique de l'Université de Montréal sous la direction de Natalie Pepin, Myriam Bernard parfait également sa formation auprès de grands musiciens et pédagogues, la menant aux États-Unis et en Europe. Récipiendaire de multiples prix et bourses décernés par différents organismes culturels, Madame Bernard est aussi lauréate, boursière et gagnante de plusieurs compétitions musicales.

 

Menant une brillante carrière en qualité de soliste accomplie, duettiste, chambriste de haut niveau et accompagnatrice recherchée tant au Canada qu'outre Atlantique, Myriam Bernard enregistre notamment pour la télévision de Radio-Canada et se produit aussi à la radio. Par ailleurs, les "Productions Rigoletto" font appel à elle comme pianiste, arrangeur, compositrice et comédienne pour leurs différentes présentations. De plus, nous pouvons l'entendre fréquemment aux populaires programmes de la série "Les Mélodînes" à Place des Arts, sans oublier de mentionner son active participation à plus d'une tournée de concert des "Maisons de la Culture" de Montréal en tant que recherchiste, interprète et animatrice.

Au cours des années, Myriam Bernard collabore avec plusieurs ensembles et artistes de renommée internationale. Citons entre autre, les quatuors "Alcan" et "Bozzini", le flûtiste Piers Adams, le hautboïste Normand Forget, les violoncellistes Carole Sirois et Elizabeth Little, les violonistes Laura Andriani, Gisèle Dalbeck et Mark Latham, les altistes David Yang et Luc Beauchemin, le pianiste Michel Szczesniak, la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau pour ne nommer que ceux-ci. Madame Bernard a également participé à la préparation des choeurs de l'OSTR au côté de M. Raymond Perrin et aux prestations au sein de cet orchestre sous la baguette de M. Jacques Lacombe ainsi que, tout récemment, avec l'OSL et son chef M. Alain Trudel.

 

Parallèlement, Myriam Bernard se consacre à l'enseignement du piano, de la musique de chambre, au coaching tant vocal qu'instrumental ainsi qu'à la direction d'ensembles à géométrie variable. À cet effet et depuis plusieurs années déjà, elle prodigue ses conseils et connaissances au sein d'institutions, universités, collèges, écoles et camps musicaux sur le territoire métropolitain et en région. Madame Bernard est régulièrement sollicitée comme membre de jury de concours, d'examens et d'attribution de prix et bourses.

 

Linda Dumont, chant

Originaire de Lévis, Linda Dumont est une passionnée de l’enseignement et une personne engagée et reconnue dans le milieu musical québécois. En plus de détenir un diplôme de maîtrise en interprétation chant, sa curiosité l’a amenée à suivre diverses formations complémentaires (didactique instrumentale, psychosynthèse, Estill voice, Feldenkrais, chant harmonique, physiologie de l’appareil vocal, etc.). Ce parcours  a débuté, dès son jeune âge,  par une solide formation de pianiste et d’organiste.

 

Professeure de chant au cégep de Sainte-Foy depuis 1983, elle a contribué au développement de  nombreux interprètes. Très impliquée dans cette vie collégiale, elle a participé à  l’élaboration et  la création du nouveau programme théâtre musical du département de musique. Reconnue pour ses qualités de pédagogue, elle est invitée à donner des ateliers sur la technique vocale et participe comme juge à de nombreux examens et concours. Elle est aussi chef de chœur.

 

Madame Dumont a eu une brillante carrière d’interprète qui l’a amenée à se produire autant en concert qu’à l’opéra.  Elle a participé à la fondation de la Chapelle de Québec et se joint toujours à différents ensembles vocaux professionnels. C’est ainsi qu’elle participe régulièrement  aux productions de l’Opéra de Québec et aux concerts du chœur de l’Orchestre symphonique de Québec.

 

Alain Aubut, violoncelliste

Membre fondateur de l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal, Alain Aubut est diplômé de la Faculté de musique de l’Université de Montréal (Maîtrise) où il a étudié sous la direction de Yuli Turovsky. Avec I Musici de Montréal, M. Aubut a donné des concerts aux quatre coins de la planète et a enregistré à ce jour plus de 46 disques pour le label Chandos Record et plus récemment pour Analekta. Plusieurs de ces enregistrements présentent M. Aubut comme soliste dont un des tous premiers, regroupant des concertos pour violoncelle de Boccherini et de Vivaldi. De puis quelques années M. Aubut, participe activement aux divers enregistrements de l’orchestre, par son oreille attentive, il à aidé notamment à la conception du dernier disque de l’orchestre sous le label Analekta. En plus des heures passées en concert et en studio avec l’orchestre, il se consacre à l’enregistrement audio pour divers groupe de la région métropolitaine.

Jocelyne Roy, flûtiste

Jocelyne Roy est membre de l’Ensemble Transmission, un ensemble de musique contemporaine sans chef, et du Nouvel Ensemble Moderne dirigé par Lorraine Vaillancourt. Récipiendaire du Prix d’Europe 2005, Mme Roy détient un diplôme d’Études professionnelles de la Manhattan School of Music de New York avec le professeur Robert Langevin. Elle a aussi reçu le Prix avec Grande Distinction du Conservatoire de musique de Montréal, où elle a étudié auprès de madame Marie-Andrée Benny en 2003. Elle a un certificat d’Études supérieures en traits d’orchestre de l’Université de Montréal, qu’elle a complété sous la tutelle de monsieur Denis Bluteau en 2004.

 

Lors du Concours international Jean-Pierre Rampal 2008, Mme Roy se rend en demi-finale. En 2006, elle participe à la tournée mondiale de l’Orchestre de Verbier, basé en Suisse, en tant que flûte solo sous la direction du Maestro Herbert Bloomstedt et du Maestro Claus Peter Flor. Boursière du Conseil des arts du Canada, Mme Roy est aussi récipiendaire de la Fondation Sylva-Gelber.

 

Comme concertiste, madame Roy s’est joint à divers ensembles dont Les Violons du Roy en 2011, l’Orchestre symphonique de Montréal en 2004, l’Orchestre Sinfonia de la Manhattan School of Music en 2005, l’Orchestre symphonique du Conservatoire de musique de Montréal en 2002 et l’Orchestre symphonique des jeunes de Montréal en 2000.

 

À l’automne 2003, Jocelyne a remporté le deuxième prix dans la catégorie des Bois au Concours de musique de l’Orchestre symphonique de Montréal.

 

En 2002-2003, elle a participé aux concours DEBUT inc. et Jeunes Artistes Radio-Canada, au cours desquels ses deux récitals ont été diffusés à l’antenne de Radio-Canada.

 

Jocelyne Roy est chargée de cours à l’université de Montréal, à l’école de musique Schulich de Mcgill, à l’école de musique de l’université de Sherbrooke et au Centre d’ Arts Orford Musique.

 

André Cayer, vibraphoniste

André Cayer est professeur agrégé et directeur du département universitaire de musique (École de musique) de l’Université de Sherbrooke. Il est également fondateur (2013) et co-responsable du programme Composition et musique à l’image qui se démarque dans le monde de l’enseignement universitaire, et vice-président du Conseil de la culture de l’Estrie.

 

Il est titulaire d’un doctorat en composition musicale traitant de la convergence entre le jazz et la musique classique contemporaine, ainsi que du développement du répertoire et des techniques de jeu du vibraphone moderne (direction : Denis Gougeon -  Université de Montréal, en lien avec le vibraphoniste Dave Samuels (Berklee - NY) et le compositeur et chef d’orchestre Michael Abene (Manhattan School of Music). Il est récipiendaire de plusieurs bourses et mentions dont celles du New-York University\ASCAP Foundation Film Scoring, du Conseil des Arts du Canada, des universités de NewCastle (UK), Montréal et Sherbrooke, du NEM, du Domaine Forget, de l’International Viola Congress et du FRQSC (Maîtrise et Doctorat).

 

Ses recherches s’intéressent à deux sujets :

 

• L’orchestration comme outil de support à l’image (analyse des traitements orchestraux utilisés dans la musique à l’image - films, documentaires, musique interactive)

 

• Le développement du répertoire (création musicale) et des techniques de jeu du vibraphone dans un contexte de musique jazz/contemporain.

 

Il est également très impliqué dans le déploiement techno-pédagogique des cursus de théorie musicale en contexte professionnalisant.

Suzanne Ouellet, pianiste

Originaire de Sherbrooke, Suzanne Ouellet commence l’étude du piano au Mont Notre-Dame avec Madame Yolanda Bellomia. Par la suite, elle obtient un baccalauréat en interprétation piano à l’Université de Montréal. Elle étudie le clavecin avec Réjean Poirier, la pédagogie du piano avec Marc Durand et continue son perfectionnement en piano avec Claude Savard et Henri Brassard. Pendant six ans, elle enseigne le piano au Cégep de Saint-Laurent et au Collège de musique Ste-Croix.

 

Premier prix de dictée musicale et de solfège du Conservatoire de musique du Québec, elle est aussi détentrice d’une maîtrise en Sciences de l’Éducation, profil musique, de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

 

De 1986 à 2014, elle est professeure de piano et pianiste accompagnatrice au Conservatoire de musique du Québec à Val-d’Or où elle a également assumé les tâches de direction de 1996 à 2004. Pendant ces vingt-huit années, elle enseigne au Conservatoire à des jeunes de tous les niveaux (primaire, secondaire, collégial et universitaire) principalement le piano mais aussi les matières théoriques et elle accompagne au piano les classes de violon, violoncelle, clarinette et saxophone ainsi que la Chorale du Conservatoire.

 

Très engagée dans la vie musicale de l’Abitibi-Témiscamingue, Suzanne Ouellet participe à de nombreux concerts présentés par le Conservatoire et aux productions à grand déploiement de la Société d’art lyrique de l’Abitibi-Témiscamingue en tant que pianiste accompagnatrice, entre autres dans les opérettes Les Brigands et Orphée aux enfers de Jacques Offenbach, dans la cantate Carmina Burina de Carl Orff et à la création de l’opérette Les Jardins d’Ève de James Dowdy. De plus, elle accompagne les solistes lors  des concerts présentés en Belgique dans le cadre d’un échange culturel professeurs-élèves qu’elle organise entre le Conservatoire et l’Académie de musique de Welkenraedt.

 

De retour à Sherbrooke depuis 2015, elle continue à transmettre ses connaissances et sa passion pour le piano à des élèves en cours privés.

 

LES JUGES

DU FCMS 2017

Renée Lapointe, chant