MOT DE LA PRÉSIDENTE  DU C.A.

Martine Labbé

Présidente FCMS

Originaire de Sherbrooke, Maxime Fillion débute ses études en musique à l’âge de 4 ans avec le violon, le violoncelle puis ce sont ses cours de grand ensemble à l’école secondaire Mitchell-Montcalm qui lui donnent la piqûre pour la contrebasse jazz. Il poursuit ses études au CÉGEP de Sherbrooke où il est membre de plusieurs formations musicales avec lesquelles il se produit sur des scènes québécoises majeures, telles le Festival international de Jazz de Montréal et les festivals de jazz de Rimouski et de Québec. C’est également pendant ce temps qu’il développe son sens des affaires en faisant l’acquisition d’un immeuble à revenus, dont il fait la gestion entre ses cours de musique.

 

En 2008, il fait son entrée à l’Université de Sherbrooke au certificat en pédagogie musicale. Convaincu des bienfaits de l’enseignement de la musique sur l’apprentissage, il lance le projet « Jouer son avenir » qui est parrainé par monsieur Jean Perrault, ancien maire de la ville de Sherbrooke. Avec les fonds amassés, Maxime remet des bourses aux étudiants de l’école Mitchell-Montcalm désirant poursuivre leur formation musicale aux études post-secondaires. Par la suite, il complète un baccalauréat en interprétation à l’UQAM avec une majeure en pratique artistique. Toutefois, l’attraction du domaine des affaires se fait de plus en plus criante et c’est à ce moment-là qu’il entreprend un baccalauréat en administration. Il obtient par la suite ses titres de représentant en épargne collective et conseiller en sécurité financière.

 

De retour dans sa ville natale en 2015, il joint les rangs de Financetoimieux.com, une équipe de conseillers financiers innovants et se spécialisant dans le service conseil en finances étudiantes. Il œuvre maintenant depuis 2016 comme conseiller en sécurité financière pour Gestion FTM, cabinet financier multidisciplinaire, où il co-dirige le développement de la branche immobilière en Estrie, en Montérégie et dans la grande région de Montréal.

Maxime Fillion

PRÉSIDENT D'HONNEUR

PORTE-PAROLE

Julie Garris

Violoniste

Originaire de Sherbrooke, Julie entreprend ses études de violon avec Isabelle Montsarrat et Daniel Godin. Durant ces années, elle participe à plusieurs reprises au festival-concours de musique de Sherbrooke. Après avoir complété son diplôme d’études collégiales au département de musique de Cégep de Sherbrooke, Julie déménage à Montréal pour y étudier à la Schulich School of Music de l’Université McGill, dans la classe de Thomas Williams. Julie se perfectionne  par la suite en Allemagne (Berlin) auprès de différents professeurs, dont Christoph Schickedanz, avant d’obtenir une maîtrise de l’Université de Montréal dans la classe de Claude Richard.

 

Julie a pris part à plusieurs classes de maître en Europe et au Canada, tels la Mendelssohn Summer Academy (Hambourg, Allemagne), la Mattheiser Sommer-Akademie (Bad Sobernheim, Allemagne), le Centre d’arts Orford et le Toronto Summer Music Festival. Passionnée de répertoire orchestral, Julie a également participé à plusieurs festivals d’orchestre au Canada, aux États-Unis et en Europe.

 

Depuis quelques années, Julie joue professionnellement au sein de divers orchestres au Québec, en Ontario et aux États-Unis. Elle s’intéresse également à la pédagogie musicale. Elle offre régulièrement des sectionnelles pour différents orchestres de jeunes ainsi que des coachings de musique de chambre. Julie a agi en tant que juge au Concours solistes et petits ensembles de Victoriaville pour les éditions 2014 et 2015 ainsi qu’au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec en 2016. Grande amoureuse de la musique de chambre, elle travaille sur divers projets de concert avec l’ensemble Estria et le Duo Heneker nouvellement formé avec le pianiste Tristan Longval-Gagné.

 

Julie joue sur un violon gracieusement prêté par la compagnie Canimex de Drummondville.

Le Festival-concours fait partie du paysage culturel estrien depuis 29 ans déjà. Le secret de sa longévité réside dans sa capacité à s’adapter aux changements et être à l’écoute du milieu musical qui l’entoure.

 

Se consulter, faire des liens et ainsi établir des partenariats avec d’autres organismes de Sherbrooke, voilà une des forces du FCMS. Dans quelque domaine que ce soit, il faut parfois se remettre en question pour mieux évoluer et progresser à nouveau. Cela fait partie de la démarche personnelle des grands artistes de ce monde!

 

Albert Einstein disait : «La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre». Le Festival-concours est constamment en mouvement pour essayer de répondre le mieux possible aux attentes des professeurs et aux besoins des musiciens.

 

Tout cela sous le signe de la Fête de la musique classique en Estrie, le FCMS vous fera entendre certainement de très beaux talents, peut-être de futurs concertistes ou simplement des jeunes heureux de partager leur passion pour la musique. Le Festival prend alors tout son sens en célébrant à la fois le côté festif et compétitif de la musique.

 

Je souhaite sincèrement que tout le monde y trouve sa place et s’enrichisse de cette belle expérience. Merci chers parents et professeurs d’accompagner vos jeunes tout au long de cette grande aventure!

 

Bon Festival à tous!